D’occasion j’achèterais !

D’occasion j’achèterais !

octobre 13, 2018 0 Par lecheminduphenix

 

« – Ah, tu achètes ça d’occasion…
– Franchement, c’est en super état, pas cher, c’est top non ?
– Oui, mais c’est pas neuf.. »

Quand on commence à s’intéresser à l’écologie, une des premières choses, simple et très utile à faire, c’est d’acheter au maximum d’occasion.

A vrai dire, nous on achète d’occasion depuis très longtemps, parce que avant de comprendre les enjeux écologiques que ça pouvait avoir on voyait l’économie réalisée.

Mais avec le temps j’ai commencé à comprendre que les produits neufs ont un impact écologique énorme, entre leur coût de fabrication, de transport sans parler des conditions dans lesquels ils sont fabriqués, personnes ou peuples exploités, travail des enfants…

Une fois de plus nous avons le choix !

Seulement, parce que oui, il y a un seulement, (euh c’est pas un « mais » normalement ?) tout n’est pas toujours fait pour acheter au maximum d’occasion.

Et je rencontre, malheureusement, parfois des obstacles.

N°1 : Les préjugés
« Non rien d’occasion pour mes enfants » (ma maison, mon chien, ma belle-mère, c’est déclinable à l’infini)

Dans une majorité de cas les produits d’occasions (surtout pour les mômes) sont en super état et sont que très peu porté (et s’ils ont été portés à l’excès, troués, tachés et tout et tout, ben ils sont pas en vente ! )
Il faut juste passé au-delà de nos idées reçu !

N°2 : L’électroménager / l’électronique

« Et me**e, ça fonctionne pas ! » Quand après ton petit vide grenier du dimanche matin, tu rentres tout content chez toi mais que ton party-crèpe tant désiré ne fonctionne pas !

Alors soit c’était de la malhonnêteté soit un simple coup de pas de chance mais effectivement la vision de tes petites crêpes du soir qui s’éloigne ça te fait mal au cœur ! ( ouai c’est du vécu !) ( tu crois qu’elle essaie de nous faire pleurer pour qu’on soit sensibilisé ?)

Le plus simple dans ce genre de cas reste certainement de tester l’appareil sur place si possible ou d’acheter sur un site d’occasion qui prévoit une garantie.

N°3 : Trouver

« Ça fait 6 vides greniers et 27 sites d’occasions que je fais mais je ne trouve pas le petit napperon parfait pour le guéridon de l’entrée (OUI c’est un EXEMPLE !)

Parfois, je vous l’accorde c’est franchement la galère et à force de galérer ben tu achètes neuf.. malheureusement !

Je pense qu’il y a aussi des différences en fonction des régions, dans notre ancienne région l’occasion était très développé et peu cher, là où nous somme maintenant c’est plus rare et surtout beaucoup plus cher !

N°4  : Internet

« Ok, mais je trouve CA sur quel site ? »

Il y a tellement de site qui propose de vendre et d’acheter d’occasion que franchement, parfois on s’y perd et je ne sais plus ou je dois chercher ! Internet c’est merveilleux mais c’est la jungle ( genre, les lianes tout ça ? )

Mais il faut persévérer !

Parce que malgré certaines difficultés, on devrait tous avoir le réflexe « occasion » dès qu’on a besoin de quelque chose et on devrait aussi tous avoir le réflexe je revends, dès qu’on en a plus besoin !

Surtout si comme nous, votre grenier ressemble au sac de Mimi Mathy dans Joséphine ange gardien ! (C’est quoi cette référence ? )

Si vous connaissez des alternatives, ou que vous avez des façons d’acheter, de revendre, de consommer différentes, n’hésiter pas à m’en faire part !

 

Cindy