Je jette / je lave (couche lavable)

Je jette / je lave (couche lavable)

octobre 3, 2018 1 Par lecheminduphenix

 

 

« – Tu utilises quel marque de couche pour ton fils ?
– Il est aux couches lavable
– Ah ben t’es motivé, moi j’pourrai pas ! »

Cet article sera le résumé des phrases clichées-maisentendupourdevrai sur les couches lavables et je vais bien sur détruire tous les à priori un à un ! (Ça sent encore l’article qui va faire 4 pages ! )

Cliché n°1
« Ouai mais tu ne travailles pas, t’a que ça à faire »
Réponse n°1
Effectivement, s’occuper de deux enfants à temps plein, d’une maison, d’un jardin, de poules, de couture, de cuisiner tout sois même etc etc…. me laisse beaucoup plus de temps que les autres… A BEN NON EN FAIT ! (C’est moi ou elle s’énerve ?)
Ok, comme toute « mère au foyer » (cette dénomination me rend dingue, OUAI CARREMENT !) c’est un sujet sensible, mais en fait c’est bien plus une question d’organisation que de temps à proprement parlé.
J’y trouve même un avantage, je ne suis presque plus jamais en retard dans les machines (Ouai « presque », n’exagérons rien !)
Au fond, il faut juste penser à lancer des machines assez souvent (comme vous penseriez à aller au magasin achetez un nouveau paquet de couche), à changer votre enfant (QUOI vous le faites aussi avec des jetables ?), à mettre la couche dans un seau et on recommence. (facile nan ?)

Cliché n°2
Ouai non mais moi le caca tout ça… BEURK
Réponse n°2
Pour cette réponse je te raconte une petite histoire : Quand mon fils est né il était au jetable et j’ai eu le droit plus d’une fois à ces couches débordantes, abominables, flippantes, horrible, puantes, détestable (oui on a COMPRIS !)
Bref, je suis sûr que tu vois de quelle couche je parle et pourtant mon fils portait des couches jetable et j’ai quand même lavé le pyjama, le body et même parfois le lit. On est parent, ça fait partie du job.
Ah et deuxième point sympa à connaître, on met un petit feuillet biodégradable dedans, ça retient le plus gros c’est plutôt pratique.

Cliché n°3
Franchement, tu t’embête pour pas grand chose !
Réponse n°3
Pas grand chose ? Une économie d’environ 800€ de la naissance à la propreté
Une quantité d’eau diminué par 2,3
Une utilisation d’énergie diminué par 3,5
Des matières non toxiques au contact de la peau de bébé
Une quantité de déchets quasi nul
A mon sens c’est suffisant..

Cliché n°4
Nos grand-mère faisait ça, on est en 2018 ! je vis avec mon temps moi ! (en insistant bien sur le moi)
Réponse n°4
En 2018, justement, la planète souffre de notre surutilisation de matière jetable et trop énergivore. En 2018, les couches lavables sont franchement pratiques, il en existe plein de modèle différents, qui correspondent au besoin de chacun, c’est simple, ça se compose généralement d’une couche en soi, d’un insert à mettre dedans et d’un petit feuillet biodégradable. Et en plus c’est vraiment tout chou sur les fesses de bébé (j’ai une couche pour chaque occasion, excursion dans la jungle avec des animaux sauvage, nuit à la belle étoile avec une couche étoile, nuit avec de beau rêve avec la couche montgolfière.. JE DECONNE mais c’est quand même très chou ! )

En fait le plus compliqué quand on se lance dans l’aventure couche lavable, ce n’est ni le nombre de machine, ni le caca à changer, ni même le temps que ça prend mais belle est bien les clichés persistants des autres !

 

Cindy