Sans lait animal

Sans lait animal

octobre 6, 2018 1 Par lecheminduphenix

 

A la naissance de notre deuxième petit gars, nous avons appris son intolérance aux protéines de lait animal.

Au début, on y connaissait franchement rien et on s’est dit « COMMENT ON VA FAIRE »

Parce qu’on a dû entamer une éviction à durée indéterminée ! (un peu comme un CDI mais sans la paie !)


Donc exit, le lait sous toutes ces formes : Lait pur, beurre, crème, fromage, yaourt, glace ainsi que toute « trace de » présente sur les produits du commerce.

Et notre ignorance dans le domaine nous a conduit à penser que ça serait compliqué.

Seulement on s’est aperçu, avec du recul que ce qu’on pensait être une difficulté serait en faite l’occasion d’une ouverture d’esprit supplémentaire, de recherche et de découvertes insoupçonnés.

Premièrement :

A force de nos recherches, on a compris une bonne fois pour toute que le lait animal n’est pas nécessaire à l’homme. Aucunement !
On s’en doutais déjà mais ça c’est confirmé. Seulement, peu de personne en sont conscientes parce que depuis de nombreuses années on nous encourage à en consommer partout. Entre le document format XXL dans les salles d’attente avec les fameux « trois produits laitiers par jour » et les pubs « nos produits laitiers sont nos amis pour la vie » on à intégré ça.
Le calcium tant recherché dans le lait se trouve dans une multitude d’autres aliments, et le lait animal et bien trop riche, et vecteur de maladies, pour l’homme.

Mais pourquoi on nous pousse tant à le consommer si c’est mauvais pour nous ?

LES LOBBYS !

Les organismes de santé publique française qui font ces recommandations sont « infiltrés » par des entreprises laitières. Le président du PNNS (Programme National Nutrition Santé) a siégé à Candia.
14 des 29 experts qui siègent à l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) travaillent pour Nestlé ou Danone….

Deuxièmement :

L’industrie du lait et l’une des pires en termes de maltraitance animale.
La demande de lait et si forte que les vaches sont considérées uniquement comme des machines de production qu’il faut rentabiliser au maximum, elles ne sont plus considérées comme des êtres vivants.
Les vaches sont inséminées continuellement afin que leurs productions de lait soit constante, les pis des vaches sont sur-stimuler et crée des mammites (inflammation de la mamelle) qui développent des infections et du pus, qui se retrouve… dans le lait. Elle reçoivent énormément d’antibiotiques pour contrer ses infections.

Les vaches sont maintenues en intérieur, ne voit jamais le soleil jusqu’à ce qu’elles meurent d’épuisement ou ne soit plus assez rentable et son envoyer à l’abattoir pour être abattue dans des conditions abominable.

Finalement :

Ces deux points permettent de comprendre l’importance de diminuer ou stopper notre consommation de produits laitier !

Si notre fils n’avait pas développé son intolérance nous ne nous serions pas intéressé à ce sujet et nous n’aurions pas découvert tout ça.
Il faut prendre le temps de comprendre et de trouver les informations, parce que bien sur tout cela ne sera jamais diffuser à la télévision…

Il existe de nombreuses alternatives au lait animal, et c’est finalement assez simple de s’en passer, ce sera bien sur le sujet d’un autre article !

Cet article sera resté très sérieux et mon humour habituel sera resté sagement sur pause (juste pause, hein, promis !) parce que c’est un sujet important et qu’il me tient à cœur !